06 Schulthess F1.html

Peter Schulthess

Psychothérapie International

Dans le présent article, nous présentons un rapport de l’assemblée des membres 2014 de l’International Federation for Psychotherapy (IFP) – qui a eu lieu pendant le congrès de Shanghai –, ainsi que des activités menées par l’European Association for Psychotherapy (EAP) et le World Council for Psychotherapy (WCP).

L’IFP tient son assemblée des membres tous les quatre ans, durant son congrès. Y sont affiliés, 30 membres collectifs dans différents pays, ainsi qu’une série de membres individuels. Environ 25'000 psychothérapeutes dans le monde entier sont associés directement ou indirectement à l’IFP. Celle-ci publie la revue « Psychotherapy and Psychosomatics » (Karger Verlag).

Le professeur Franz Caspar a renoncé à son mandat de président au bout de 4 ans. Il a justifié cette démarche en mentionnant une surcharge de travail puisque, en plus de son poste de professeur, il est maintenant membre du Conseil national de la recherche du FNS, ce qui implique beaucoup de travail. Il va demeurer membre du comité au titre de Past President. Caspar fut le premier président de l’IFP qui n’était pas médecin, mais psychologue. Il a succédé il y a quatre ans, durant le congrès de Lucerne, à Ulrich Schnyder (Zurich). Deux personnes étaient candidates à sa succession : Paul Emmelkamp (Hollande) et Driss Moussauoi (Maroc). Le comité a considéré que ces deux candidats pouvaient assumer la fonction aussi bien l’un que l’autre, ce qui n’a pas vraiment facilité l’élection par les délégués. Emmelkamp est psychologue, psychothérapeute et chercheur en psychothérapie ; dans ce dernier domaine, il utilise avant tout des designs RCT. Il est thérapeute du comportement.

Moussaoui est psychiatre ; il a de l’expérience au niveau organisationnel, fait partie de nombreux réseaux, mais il lui manque une véritable identité en tant que psychothérapeute (il n’a pas fait de formation complète). Il serait le premier non Européen qui pourrait motiver des groupements à devenir membres de l’IFP. Jusqu’à maintenant, tous les présidents avaient été suisses, du fait que l’IFP avait été fondée dans ce pays.

Le nombre de voix obtenues par chacun des candidats lors de l’élection a été presqu’identique : 12 : 11 en faveur d’Emmelkamp (qui était absent). Le comité a alors tenté de motiver Monsieur Moussaoui à en devenir membre, ce qui permettrait de ne pas renoncer à ses capacités innovatrices.

David Orlinsky, Stephan Zipfel, Sabine Herpertz et Franz Caspar ont été confirmés en tant que membres du comité. Fiammetta Cosci y a été élue ; elle s’occupait déjà de la newsletter. Ulrich Schnyder démissionne du comité, la durée de son mandat de Past President étant écoulée.

L’IFP dispose également d’un Research Committee, qui attribue périodiquement des awards à de jeunes chercheurs. Le comité annonce la mise au concours de ces prix ainsi que leur attribution. Il gère le websurvey PPRNET, qui sert de modèle à différents réseaux ; il est lié à la Society for Psychotherapy Research (SPR) et offre un soutien aux chercheurs qui souhaitent lancer un projet, ceci concernant en particulier les organisations travaillant dans la pratique.

Les finances de l’IFP sont équilibrées. Heide Reuteler Landolf (FSP) a joué le rôle de réviseurs aux comptes.

Le prochain congrès mondial de l’IFP aura lieu en 2018, on ne sait pas encore où – peut-être en Amérique du sud, en Argentine par exemple ? Ou au Maroc ? C’est le comité qui doit prendre cette décision.

Juste avant la fin de l’assemblée des membres, Martin Grosse Holforth a parlé d’un congrès UE sur la dépression ; il y représentait l’IFP dans le cadre d’un panel d’experts.

L’EAP va organiser du 15 au 18 octobre un congrès sur le thème suivant : « How Art and Science Meet – What practice and research can learn from each other ». Le congrès aura lieu à Vilnius et des informations pertinentes se trouvent sous : http://www.eapvilnius2014.eu.

Dans le contexte de la crise politique et de la guerre civile en Ukraine, Alexander Filz a organisé une table ronde à Kiew, à laquelle ont participé des représentants de la psychothérapie travaillant en Russie et en Ukraine. Alfred Pritz, secrétaire général de l’EAP, y a également participé au nom de cette dernière. Une résolution a été élaborée et approuvée. Pritz projette d’organiser une conférence à Vienne, les 5 et 6 décembre, sous la responsabilité de la SFU (Sigmund Freud Universität Wien) et de l’EAP. Thème : « Crisis in the Ukraine – psychotherapeutic considerations ».

Le WCP tiendra son congrès mondial du 25 au 29 aout, à Durban (Afrique du sud). Voir sous http://wcp2014.com. L’assemblée des membres aura également lieu dans ce cadre.

Auteur

Peter Schulthess est président de la Charte suisse pour la psychothérapie et Council Member de l’IFP et du WCP.

Avec Gabi Rüttimann, il fait également partie du comité de l’EAP, où il représente l’ASP.

Refbacks

  • Im Moment gibt es keine Refbacks