La psychothérapie dans le monde

Peter Schulthess

Article de l’EAP

Les rencontres d’automne de l’EAP ont eu lieu du 28 au 30 septembre à Anvers. Les intervalles entre les réunions étant relativement longs, il a été possible de discuter de différents sujets professionnels. Cette année, le comité directeur s’est réuni non pas trois fois comme à l’accoutumée mais cinq fois. Les réunions des commissions et des groupes de travail se sont tenues en parallèle.

Le président actuel, Philippe Vranken (Belgique) s’est ostensiblement démarqué par un style de direction nouveau et une volonté d’innover. Il a présenté une planification stratégique, élaboré en collaboration avec un lobbyiste externe, concernant les activités de l’EAP des prochaines années et a ouvert la discussion à ce sujet. L’objectif est de promouvoir la valeur du titre de psychothérapeute EAP au sein de l’UE, auprès des politiques et des organes européens, de parvenir à une reconnaissance de la profession de psychothérapeute comme profession scientifique à part entière dans la réglementation européenne, d’harmoniser les différentes législations des pays de l’UE et ainsi de mieux garantir la liberté de migration.

Cette dernière question et la mise en œuvre de la stratégie seront à nouveau abordées dans les prochaines réunions de Vienne en février 2018.

Le comité directeur, après trois ans de discussions continues au sein d’un groupe de travail et de nombreux échanges avec ses membres, a publié un guide pratique consacré à la psychothérapie et la religion, aux pratiques spirituelles et aux doctrines ésotériques. La décision a été prise à l’unanimité. Ce guide a été conçu en réaction à la directive autrichienne. Il est publié à la suite du présent article. Pour pouvoir aborder ce sujet de manière professionnelle, le International Journal for Psychotherapy a publié un numéro spécial en format électronique (téléchargeable gratuitement) (www.ijp.org.uk/docs/IJP_Special_Issue_Psychotherapy_vs_Spirituality_Part_1.pdf) et prévoit la publication d’autres articles sur ce sujet dans un prochain numéro.

 

NUOC (Committee of National Umbrella Organisations = comité des fédérations nationales)

Les dernières conditions requises étant remplies, l’ASP est définitivement accréditée pour les sept prochaines années en tant que National Awarding Association (association nationale accréditée). La fédération hongroise s’est vue refuser le statut d’association nationale accréditée pour défaut de présentation des documents de ré-accréditation en dépit des prolongations de délais dont elle a bénéficié. Elle conserve néanmoins son statut de fédération nationale. Les fédérations nationales ont été invitées à actualiser les informations relatives à la législation dans leur pays.

 

EWOC (Europeanwide Organisations Committee = Comité des Associations Européennes de Méthodes)

Ce comité est chargé notamment de se prononcer sur le fondement scientifique de toute nouvelle méthode thérapeutique soumise à l’EAP. Une fois encore, la question de la reconnaissance de la psychothérapie transpersonnelle a fait débat à l’occasion d’une demande d’admission d’un organisme professionnel de psychothérapeutes adepte de la psychothérapie transpersonnelle. La commission d’admission l’avait intégrée dans la mesure où tous ses membres étaient des psychothérapeutes qualifiés. Toutefois la preuve du caractère scientifique de cette méthode n’a pas pu être établie, les pro et les contre se trouvant en nombre égal au sein de l’EWOC. À présent, tous les organismes représentés au sein de l’EWOC sont invités à évaluer les documents transmis et à exposer par écrit les motifs de leur position. Jusqu’ici, l’appréciation reposait sur les rapports de deux experts.

 

SARC (Science and Research Committee)

Ce comité est présidé par Peter Schulthess. Un cycle de rencontres scientifiques a été organisé et animé dans le cadre du congrès mondial WCP au mois de juillet 2017 à Paris en partenariat avec l’organisateur local (FF2P – Fédération Française des Psychothérapeutes et Psychanalystes). Les représentants de l’organe directeur du SARC participeront bientôt à d’autres conférences scientifiques internationales dans le but de développer la mise en réseau des chercheurs et d’initier des projets de recherche auxquels les organismes représentés et des psychothérapeutes de l’EAP pourront se joindre.

ETSC (European Trainingstandards Committee = Comité Européen des Normes de Formation))

L’EAP souhaite faire entrer la formation en psychothérapie dans le cadre de l’EQF (European Qualification Framework = cadre européen des certifications) au niveau 7. Pour ce faire, il est nécessaire de revoir les normes de formation et de les intégrées à l’ECTS (European Credit Transfer and Accumulation System = Système européen de transfert et d’accumulation de crédits), comme pour les formations supérieures. Si l’on veut accéder à une reconnaissance en tant que formation scientifique, il faudra assurément intégrer des modules de recherche à tous les cycles de formation et rapprocher les instituts des écoles d’enseignement supérieur pour que ceux-ci puissent délivrer les titres universitaires correspondants à l’issue des cycles de formation. C’est ce qui se passe aujourd’hui dans certains pays.

 

TAC (Trainings and Accreditation Committee = Comité d’Accréditation et de Formation)

Les demandes de reconnaissance par l’EAP de programmes universitaires évalués par ce système de points montrent la nécessité d’un système clair de conversion en heures des normes de formations existantes indépendamment des unités de formation suivies afin de pouvoir évaluer si telle ou telle formation postgrade est équivalente ou comparable.

Trois autres instituts ont été accrédités: un institut de gestalt-thérapie en Croatie, un institut de psychodrame en Grèce et un institut TA en Serbie.

 

Thérapie de conversion

Le comité directeur de l’EAP réuni en bureau a adopté la position de l’UKCP (United Kingdom Councel for Psychotherapy) concernant la thérapie de conversion. La thérapie de conversion (également appelée «thérapie réparatrice») considère que les formes d’orientation sexuelles déviantes de l’hétérosexualité sont une maladie que l’on peut traiter à l’aide d’une thérapie appropriée, en réorientant la préférence sexuelle. Cette question est visiblement d’actualité en Grande-Bretagne. L’EAP reconnait avec l’UKCP que de telles expériences n’ont rien de professionnel et vont à l’encontre des principes d’éthique professionnelle des psychothérapeutes. La position adoptée peut être consultée via le sien suivant: www.psychotherapy.org.uk/about-ukcp/public-policy/conversion-therapy/

Un article de Tom Warnecke sur ce sujet a été publié dans l’International Journal for Psychotherapy (2013, Vol. 17, No. 2, S. 74–85: ISSN 1356-9082): «What can Psychotherapy do? Psychotherapy paradigms and sexual orientation».

 

Family Alienation Syndrome et Parental Alienation Syndrome

Une collègue fait part de résultats de travaux menés dans un groupe de travail sur la problématique du Family Alienation Syndrome (syndrome d’aliénation familiale) et du Parental Alienation Syndrome (PAL = syndrome d’aliénation parentale). Le rôle de ces syndromes est très important dans les procédures judiciaires, notamment lorsqu’il est question de la garde des enfants. Bien que ces syndromes ne soient décrits ni dans l’ICD-10 ni dans le DSM 5, ils sont régulièrement diagnostiqués en pratique légale, à la fois par des psychologues et par des travailleurs sociaux et viennent étayer les jugements rendus par les tribunaux. Sont concernées généralement les familles avec un passé traumatisant ou violent. Ces diagnostics et les jugements qu’ils permettent d’étayer, par exemple en cas de retrait d’un enfant à sa mère (parfois peu après la naissance) ou d’un retrait irrévocable de l’autorité parentale ou du droit de visite à un père, ont eu dans certains cas des conséquences dramatiques: escalade de la violence pouvant aller jusqu’au meurtre ou au suicide. Les débats ont été vifs entre psychothérapeutes de l’enfance et de l’adolescence. Tous se sont accordés sur le fait qu’il ne faut en aucun cas poser ce diagnostic s’il n’est pas confirmé et qu’il est préférable d’adopter systématiquement une approche professionnelle permettant de travailler à l’amélioration des relations familiales. Le groupe de travail a été chargé d’élaborer un guide pratique.

 

Congrès WCP à Paris

Le «8e congrès mondial de psychothérapie» du WCP (World Council for Psychotherapy) s’est tenu à Paris du 24 au 28 juillet 2017. Cette édition avait comme thème principal: «Life and Love in the 21st Century». Le congrès a réuni quelque 850 participants autour d’un riche programme de présentations et d’ateliers. Un compte-rendu détaillé du congrès est publié dans la revue Psychotherapie-Wissenschaft, Heft 2-2017. Compte-rendu de l’assemblée des membres du WCP: 31 membres du Bureau élargi étaient présents ainsi que 10 invités. Le prochain congrès aura lieu en Russie dans trois villes différentes: le pré-congrès se tiendra à Saint Pétersbourg, le congrès principal à Moscou (26 au 29 juin 2020) et le post-congrès sur les rives du Lac Baïkal. Les personnes qui souhaitent concilier un programme d’étude en psychothérapie avec un beau voyage en Russie en auront pour leur argent.

Le congrès anniversaire du WCP aura lieu à Vienne en 2023. Alfred Pritz a annoncé sa démission de ses fonctions de président à cette date.

Différents candidats se sont déclarés pour l’organisation du congrès de 2026. Ils ont été invités à venir présenter leurs candidatures lors du prochain congrès de 2020.

Tous les membres du bureau ont été reconduits pour les 6 ans à venir.

À la demande du Fellowship Committee, il a été décidé de créer une nouvelle catégorie de membres pour les personnalités «méritantes». Ces dernières recevront un titre spécial et devront à l’avenir, en qualité de «Fellow», s’acquitter d’une cotisation majorée... Tous les membres du Bureau ont reçu le titre de Fellow.

Le WCP est représenté auprès des Nations Unies en tant qu’association professionnelle. Judy Kurianski représente l’association à New York. Elle sollicite régulièrement de la part des pays l’envoi d’articles montrant comment la psychothérapie se saisit également de problèmes de société.

 

Peter Schulthess est délégué par l’ASP au comité directeur de l’EAP et représentant de la Suisse au sein du Bureau du WCP

peter.schulthess@europsyche.org

Refbacks

  • Im Moment gibt es keine Refbacks