Rapport sur l’Assemblée générale 2019

Marianne Roth

CC BY-NC-ND

https://doi.org/10.30820/2504-5199-2019-1-45

À l’Assemblée générale, pratiquement toutes les propositions ont été approuvées à l’unanimité.

Comme c’est le cas chaque année, cette Assemblée générale s’est accompagnée d’un superbe temps printanier. La réunion a eu lieu à l’occasion de l’événement anniversaire à propos duquel la présidente fait rapport dans l’article de ce numéro. 56 membres individuels ainsi que des délégués de 14 membres collectifs ont été réunis dans la Conférence de la Charte.

Augmentation satisfaisante du nombre de membres

Ce qui a déjà été apparent au printemps dernier, c’est le nombre gratifiant de 88 nouveaux membres qui ont souhaité obtenir le titre fédéral avant la fin de la période de transition. Les démissions ont été soumises principalement pour des raisons d’âge. Par rapport à l’année dernière, nous avons enregistré beaucoup plus de personnes avec des tranches d’âge plus jeune. La répartition démographique est restée sensiblement la même, avec près de la moitié des membres travaillant dans le canton de Zurich.

Une partie des leaders de l’ASP et du FSP dans la coexistence pacifique (de gauche à droite) : Veronica Defièbre, Gabriela Rüttimann, Peter Schulthess, Samuel Rom, Yvik Adler

Suppléments au rapport annuel

Dans son rapport, la présidente a une fois de plus résumé les événements en rapport avec le passage souhaité du modèle de délégation au modèle de réglementation. Il reste à prouver que nous avons pu nous faire entendre avec la campagne. Malheureusement, les associations de psychiatrie sont mécontentes de nos efforts et s’abstiennent pour le moment de participer aux réunions semestrielles d’échange des associations de psychothérapie et de psychiatrie. L’ASP est désormais en attente de la décision du Conseil fédéral avant de planifier d’autres activités. Le plan B reste toujours la possibilité de procéder légalement.

Le Bureau indique que le nouveau site Web (www.psychotherapie.ch) a été lancé en mai dernier. La mise en place de la plateforme en ligne « Trouver un psychothérapeute » a été retardée, mais sera traitée dans les prochains mois. La loi européenne sur la protection des données aura également un impact sur la Suisse. Le Conseil fédéral y travaille depuis des années pour sa mise en place. Cependant, l’ASP a déjà adopté une politique de confidentialité et l’a postée sur Internet. Les membres peuvent s’abonner à une adresse électronique HIN protégée. Cela peut être utilisé pour envoyer des données confidentielles qui ne peuvent pas être visualisées par des tierces parties. La newsletter, publiée quatre fois par an, présente les nouveaux services et tient les membres informés des dernières évolutions dans leur profession.

La Présidente de la Conférence de la Charte Veronica Defièbre présente le statut des accréditations. La question de savoir comment traiter avec les établissements de formation continue non agréés, doit être clarifiée.

Le nouvelle membre du Conseil d’administration Sandra Feroleto représente l’ASP en Suisse romande.

Sandra Feroleto, membre nouvellement élu du Conseil d’administration, est active depuis octobre, car elle a été nommée par le Conseil d’administration par droit de co-optation. Elle reconnaît que Peter Schulthess a accompagné les instituts de Suisse romande dans leur parcours d’accréditation difficile. Elle mentionne qu’en Romandie, le modèle de réglementation est très demandé, car beaucoup d’enfants et d’adolescents ayant pourtant besoin d’une psychothérapie, sont plutôt traités avec des médicaments. C’est cette question qui les motive et les encourage à s’impliquer dans l’ASP. L’ASP n’est pas non plus largement connu dans leur région.

De Tessin, Nicola Gianinazzi, rapporte qu’il s’agit en effet, à la fois d’une voix toute petite mais efficace des psychothérapeutes tessinois. Il entretient des relations avec des cliniques et des facultés du Tessin et de la Lombardie et espère attirer des étudiants dans le programme de formation continue. En tant que membre du Comité éditorial de la science de la psychothérapie, il s’occupe des contributions et des auteurs dans sa région.

Peter Schulthess, qui représente l’ASP à des postes variés, informe sur diverses activités internationales dans la revue à jour!, – Ainsi que dans ce numéro.

Finances stabilisées

Après plusieurs années de pertes, les états financiers annuels ont été clôturés avec un bénéfice de 51 255 CHF. La principale raison est le nombre croissant de membres. Certaines dispositions n’ont pas non plus été utilisées. En outre, le bureau a adopté une discipline de dépenses rigoureuse. Un amortissement pourrait être réalisé, ce qui a été négligé ces dernières années. Tous les problèmes hérités sont désormais réglés. Le budget 2019 affiche également un chiffre noir. Cela devrait permettre aux finances de basculer dans des périodes plus calmes.

Adieux

Peter Müller-Locher, membre de longue date du Conseil d’administration de la Charte et président de la conférence sur l’assurance de la qualité, nous quitte. Mario Schlegel lui a fait ses adieux et a rendu hommage à son travail. Avec le concept de qualité qu’il a développé, il a mérité les éloges et le respect du BAG. L’introduction de la gestion de la qualité lui a d’abord valu des critiques. En particulier, sa précision et sa constance ont été appréciées. Des bons ont été remis aux amateurs de musique pour le Montreux Jazz Festival. Il est également honoré dans ce numéro dans la rubrique « demande ». L’ASP exprime ses sincères remerciements pour les mérites de Peter Müller-Locher et lui souhaite tout le meilleur pour sa nouvelle vie.

Anna-Leta Schucany était également membre de la Commission d’assurance de la qualité, dans laquelle elle était active depuis 2011. Veronica Defièbre lui a offert un bouquet de fleurs pour la remercier chaleureusement au nom de l’ASP pour sa précieuse contribution.

Malheureusement, le médiateur sortant Emilio Schläpfer n’était pas présent. La présidente l’a donc remercié en son absence.

Lors de l’adieu de Peter Müller-Locher (à droite), Mario Schlegel, compagnon de longue date dans la Charte, a fait un éloge pour rendre hommage à l’œuvre de « PML ».

Élections

Outre la présidente Gabriela Rüttimann, les membres du conseil d’administration, Peter Schulthess et Nicola Gianinazzi, ainsi que la présidente de la charte, Veronica Defièbre, ont été réélus avec une majorité évidente et par acclamation. L’élection du nouveau membre du Conseil d’administration Sandra Feroleto a également été confirmée par applaudissements. Elle a été chaleureusement accueillie par la présidente au Conseil d’administration avec un bouquet de fleurs. Elle a déjà été présentée à plusieurs reprises dans tous nos canaux d’information.

Sonja Hiltebrand a été nouvellement élue en tant que médiateur. À Frauenfeld, elle dirige son propre cabinet privé spécialisé en régulation de stress et en conseil psychologique. Avec ses mandats passionnants actuels et ses 10 années d’expérience en tant que juge de paix, elle est prédestinée à ce mandat. Nous sommes très heureux que le bureau du médiateur ait pu être rapidement réorganisé et qu’il puisse être appelé à partir de maintenant. Sonja Hiltebrand a également été élue avec applaudissements et accueillie avec un bouquet de fleurs.

Après l’Assemblée générale, les membres, qui avaient été rejoints par d’autres hôtes, ont été invités à un apéritif avant la cérémonie officielle de l’anniversaire.

Marianne Roth est la directrice de l’ASP.

Refbacks

  • Im Moment gibt es keine Refbacks